Le «kere»: insécurité alimentaire dans le Grand Sud de Madagascar

Cette année, la famine s’est particulièrement aggravée dans la partie Grand Sud de Madagascar due à l’absence de pluie. Tous les ans, ce problème d’insuffisance de pluie revient mais à cause du changement climatique la famine ou «kere» s’est intensifiée.

L'absence de pluie rend l'agriculture impossible. Les habitants n’ont donc rien à vendre. Sans argent, ils ne peuvent pas acheter de la nourriture alors ils ont faim. L'une des conséquences est que les écoliers n’arrivent plus à suivre le programme scolaire. D'ailleurs, les personnes âgées et les enfants sont les principales victimes de la famine.

Alain Tefimbola de la Radio LAFA s'est rendu dans des communes rurales victimes du kere. Ces zones enclavées sont difficiles d’accès. Ce sont les grandes «oubliées» quand viennent les aides pour les victimes du «kere». Il se penche sur l'insécurité alimentaire dans la partie Grand Sud de Madagascar.

Audio: © Alain Tefimbola, Radio LAFA

Ce segment est en malgache. Un script traduit en français est disponible sur le site de l'AMARC.

«Ce segment fait partie d'une série radiophonique soulignant l’importance de la communication en tant qu’outil majeur de développement. Il a été produit grâce au soutien du Fonds global de l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires, et de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.»

Malagasy